« On fait son best »
Hommage au Dr André Duranceau,

MMiquelon

Mon programme cette journée là était totalement différent…je partais pour la chasse automne 2007 ; la chasse ne fut pas fameuse et ma « biopsie non plus » me dit mon gastro-entérologue à mon retour.

André fut mon choix parmi les chirurgiens, facile, il était mon confrère à «Brébeuf».

« Duranceau » …était presqu’un nom commun au collège, on en avait un dans chaque classe !

Ce fut pour moi un long voyage vers l’inconnu, avec ces examens qui ne te rassurent pas toujours et ces listes exhaustives de spécialistes à ne plus finir …

Une chance que ma chère Micheline, mon épouse et infirmière, connaissait bien André de réputation, me guidait et se sentait très à l’aise dans tout ça.

Alors « Cancer de l’œsophage » je ne tombe pas à la renverse comme dans la publicité.

Étant de nature optimiste je suis déjà arrivé à mon plan B…on va de l’avant….

Chimio et radiothérapie décembre 2007…

Chirurgie le 1er avril 2008.

On me fait un « Pull up gastrique » …

Après une semaine post-op…je suis abonné aux complications …pneumonie etc. etc.

André est toujours très présent et me soutient…me rend visite plusieurs fois même par jour et ne semble absolument pas inquiet… j’ai confiance, sa présence me rassure, il est empathique, chaleureux, a une bonne écoute et devance mes questions.

Dr Pasquale Ferraro me visite très souvent et m’encourage aussi…

André me sort de là…

Je suis vivant ….mais faible …et gavé durant sept mois …

Je visite André durant huit années…on est contents de le voir et d’aller chercher de bonnes nouvelles…
Il est plus que mon confrère de collège, il est celui qui m’a sauvé la vie, il me reçoit avec joie et empathie, répond à nos questions et nous rassure toujours.

André est et sera toujours l’homme qui fut sur mon chemin durant une période difficile et qu’on a su ensemble vaincre ce cancer …

Je souligne mes 8 années de rémission depuis le 1er avril 2016

C’est le plus beau cadeau de ma vie…

Je me souviendrai toujours des visites d’André qui me disait en changeant mes pansements « On fait son best ».
Il m’a suivi à l’Hôtel-Dieu et Notre-Dame et j’ai remarqué combien on le respecte pour son talent, son savoir, sa grande réputation et son bon caractère…

Mon cher André,

Je te remercie très sincèrement de tant de dévouement, de ta disponibilité, d’acharnement et de patience à mon égard je te serai toujours reconnaissant de m’avoir sauvé la vie !

Je te salue !

« Continue à faire ton best »

Micheline se joint à moi,

Avec toute notre amitié…

Louis Miquelon, Shefford QC, Août 2016

Save